Perception des voyelles nasales du français par des apprenants hispanophones

David Alejandro Bustamante, Pierre Hallé, Claire Pillot-Loiseau


Notre objectif est d'examiner la perception des voyelles nasales françaises par des apprenants hispanophones d'Espagne et de Colombie de divers niveaux grâce à une série de tests de catégorisation et de discrimination. Les résultats de catégorisation des voyelles nasales du français (choix forcé parmi /ɛ̃, ɑ̃, ɔ̃/) dans des logatomes dissyllabiques dans les positions initiale, médiale et finale, montrent que les apprenants hispanophones ont 1) plus de difficulté pour /ɛ̃/ et /ɑ̃/ pour lesquelles ils donnent des réponses très variables ; 2) moins de difficulté avec /ɔ̃/, surtout en position finale (finale>médiale>initiale). Un test de catégorisation avec choix forcé entre les cinq catégories vocaliques de l'espagnol (/a, i, u, e, o/) permet de mieux comprendre comment les sujets hispanophones naïfs assimilent les voyelles nasales françaises. Nous proposons une modélisation quantitative, basée sur PAM (Best, 1995), prédisant les performances de discrimination à partir des assimilations et des notes de confiance subjective.


 DOI: 10.21437/JEP.2018-69

Cite as: Bustamante, D.A., Hallé, P., Pillot-Loiseau, C. (2018) Perception des voyelles nasales du français par des apprenants hispanophones. Proc. XXXIIe Journées d’Études sur la Parole, 603-611, DOI: 10.21437/JEP.2018-69.


@inproceedings{Bustamante2018,
  author={ David Alejandro Bustamante and Pierre Hallé and Claire Pillot-Loiseau},
  title={{Perception des voyelles nasales du français par des apprenants hispanophones}},
  year=2018,
  booktitle={Proc. XXXIIe Journées d’Études sur la Parole},
  pages={603--611},
  doi={10.21437/JEP.2018-69},
  url={http://dx.doi.org/10.21437/JEP.2018-69}
}