ISCA Archive SPOSS 1998
ISCA Archive SPOSS 1998

Disfluent speech: the transcriber problem

Robin Lickley, Ellen Gurman Bard

Dans la parole spontanée, on ne s'aperçoit souvent pas des disfluences (par exemple les répétitions et les reformulations), et il est difficile de les transcrire. Nous présentons les résultats d'un ensemble d'expériences conçues pour examiner ce "problème du transcripteur". Nous en concluons que le déficit d'identification pour les mots qui font partie d'une disfluence peut être attribué à deux processus. D'abord, le contexte perturbé a un effet sur la capacité de l'auditeur pour identifier les mots. En second lieu, la pression sur la mémoire pour trouver les mots qui sont difficile à reconnaître mène à leur omission éventuel. Un déficit supplémentaire pour les répétitions a peut-être pour cause la surdité aux répétitions.


Cite as: Lickley, R., Bard, E.G. (1998) Disfluent speech: the transcriber problem. Proc. ETRW - Sound Patterns of Spontaneous Speech (SPoSS), 105-108

@inproceedings{lickley98_sposs,
  author={Robin Lickley and Ellen Gurman Bard},
  title={{Disfluent speech: the transcriber problem}},
  year=1998,
  booktitle={Proc. ETRW - Sound Patterns of Spontaneous Speech (SPoSS)},
  pages={105--108}
}