ISCA Archive SPOSS 1998
ISCA Archive SPOSS 1998

Is hypo-articulation lexically constrained?

Cathy F. Sotillo, Ellen Gurman Bard

Cet article examine les contraintes sur l'hypo-articulation en parole spontanée. Nous utilisons la structure de la théorie H+H de Lindblom pour faire plusieurs prédictions: que l'intelligibilité de mots isolés de la parole continue sera associée à leur degré de réduction ou assimilation phonologique; que des énoncés avec support contextuel dans la parole continue s'assimileront plus que des énoncés lus dans des listes avec les mêmes contextes phonétiques; que les mentions initiales (dites 'New') dans la parole spontanée seront moins assimilées que les mentions suivantes (dites 'Given'); et que la disponibilité de concurrents lexicaux proches peut limiter la tendance vers l'assimilation. Nous présentons deux genres de résultats perceptuels: l'identification de mots par des écouteurs naïfs, et des jugements sur l'assimilation endroit-d'articulation nasale faits par des phonéticiens experts. Les deux mesures reflètent la distinction spontanée/citation et, dans une certaine mesure, le contraste New/Given. Il n'y a aucun soutien de notre prédiction que le nombre de concurrents lexicaux contraindra l'hypo-articulation.


Cite as: Sotillo, C.F., Bard, E.G. (1998) Is hypo-articulation lexically constrained? Proc. ETRW - Sound Patterns of Spontaneous Speech (SPoSS), 109-112

@inproceedings{sotillo98_sposs,
  author={Cathy F. Sotillo and Ellen Gurman Bard},
  title={{Is hypo-articulation lexically constrained?}},
  year=1998,
  booktitle={Proc. ETRW - Sound Patterns of Spontaneous Speech (SPoSS)},
  pages={109--112}
}